Fun little historical tidbit on “hacking” of technology in eighteenth century France. Apparently there were some brothers who used the semaphore telegraph system for their own gain. They used a mechanism for correcting errors when messages were relayed to transmit information. With the help of some insider person they could use to transmit their own information about the stock exchange in Paris to Bordeaux which allowed them to make a lot of money! I read the translated article at Courrier international.

Les messages relayés par les tours prévoyaient la possibilité d’une correction, une sorte de touche “retour arrière” pour effacer la position précédente quand, pour une raison quelconque, un opérateur avait fait une erreur. Les Blanc ont compris qu’ils pouvaient soudoyer l’un des opérateurs pour qu’il introduise une “erreur” quand le marché de Paris clôturait à la hausse, et une autre “erreur” lors d’une clôture à la baisse. L’“erreur” se propageait d’une tour à l’autre, jusqu’à ce qu’un complice des frères, muni d’une lunette, la détecte et en informe aussitôt les deux banquiers, qui gagnaient des fortunes à Bordeaux et semblaient toujours deviner avec un instinct surnaturel ce qui s’était passé à Paris.